Episode 2

Septembre, octobre ; retour du modèle dans les écoles. Elles ré-ouvrent, les élèves et les professeurs y reprennent leurs places et leurs marques. On fait le tour des objectifs à atteindre, des moyens pour y parvenir et des besoins. Le modèle se souvient qu’il l’est quand on recommence à faire appel à lui.

Sauf s’il a posé parfois, durant les mois de l’été, à l’occasion de stages ouverts à tous dans certains établissements ou pour un artiste en privé, le modèle peut très bien avoir oublié ou perdu certaines notions de son activité à temps partiel. Occupé ou contraint maintenant par d’autres obligations (professionnelles ou gratuites), Il peut même avoir perdu la foi et l’énergie qu’il y consacrait quelques mois auparavant.

Le premier jour de la rentrée où l’on a besoin de lui, il se rend à l’école somme toute assez naturellement, plutôt heureux de retrouver les occupants des bâtisses où dans Paris et sa région l’on s’intéresse de près et de loin à tout ce qui existe dans les domaines de l’esthétique et de la technique. Il se sent presque investi d’un rôle à l’intérieur de ça (même mineur), et s’engage sur les chemins de la connaissance d’un pas léger, décidé et curieux. Le temps des retrouvailles, toutefois, est bref. Il est rapidement à l’œuvre, en représentation, et déballant son savoir faire sur le champ ; c’est pour cela qu’on l’a fait venir.

Cliquer ici pour lire la suite

Publicités